Cuba en vélo Brompton

 

Cette année nous avons droit à une semaine de vacance continue pour les fêtes de Noël, alors pourquoi ne pas profiter de cette semaine pour visiter la petite île de Cuba.

La petite île c’est vite dit, après quelques vérifications (109 884 km²) on s’aperçoit vite qu’une petite semaine c’est vraiment trop peu pour découvrir une si grande île.

Varader-cubaDSC07329.JPG

Pour cette raison, nous avons décidé de nous concentrer autour de la ville balnéaire de Varadero situé dans la province de Matanzas.

On devrait tous y trouver notre compte, car la réputation des longues plages, des routes en bon état, la vie nocturne, service d’autobus est au « Top » dans cette section du Cuba.

Tout ce qui nous faut pour nous rassurer et nous initier au cyclotourisme de ce pays, avant d’aller visiter les petits villages autour.

cropped-brompton-cuba1.jpg

Fidèle à mes habitudes j’ai fait quelques recherches sur les forums de voyageur afin d’identifier ce qu’on pourrait reprocher à ce pays et voici quelques commentaires qui reviennent le plus souvent:

– le manque d’eau chaude

– le manque de variété du buffet

-pas de grille pain

-manque de savon

-pas de cafetière dans la chambre (4 étoiles et moins)

– pas de réseau GPS

– chambre mal-propre

Rien d’encourageant pour le moment….

 

Emballage utilisé pour nos vélos

Cuba n’est pas très pratique pour obtenir des pièces de vélo conventionnel, imaginez pour un vélo Brompton.

Pour cette raison et comme nous avons choisi un hébergement fixe, j’ai opté pour trois prototypes fabriqués avec divers matériaux, la bonne nouvelle aucune de mes boîtes n’a été endommagée durant le transport.

Pour plus d’infos sur le sujet je vous recommande de lire mon article sur Comment prendre l’avion avec un vélo Brompton

coffre

 

 

Aéroport Juan Gualberto Gómez

Cet aéroport se situe à 20 minutes de la veille ville de Varadero, dès votre sortie on remarquera qu’il est possible d’obtenir une assurance voyage cubaine en attendant votre passage aux douanes, pas fou les Cubains!

Le wifi est disponible à l’aéroport ($)

Bureau de change

Restaurant

Service VIP ($100 CUC)

Panier de transport

Service à l’aéroport

Attendez-vous d’être accosté par des Cubains lors de votre retour à Montréal, la plupart sont des employés de service qui désire échanger l’argent canadien ou américain contre vos restants de pesos.

 

Pont de péage

Sur les trois points de péages existants à Cuba l’un d’eux se situe entre l’aéroport de Juan Gualtermo Gómez et la vieille ville. Pour ceux qui désirent s’y rendre de façon autonome prévoyez de la monnaie cubaine.

J’ignore le prix pour une voiture, mais pour un autobus le prix est de 4 CUC. Surtout ne vous trompez pas de ligne « La monnaie national » n’est que pour les Cubains, ce ne sont pas les mêmes pesos que nous.

 

Trajet en vélo

Ne cherchez pas des cartes de vélos ou routières à Cuba, ils n’en n’ont pas, encore moins des pistes cyclables!

Donc pour réaliser mon trajet j’ai fait appel comme d’habitude à Google Maps pour réaliser mes waypoints, mais malheureusement la précision de la carte de google n’est pas suffisante, pour compléter j’ai utiliser deux applications soit: Oruxmaps et Osmand.

Premier circuit:

Hôtel Mercure Playa De Oro à la veille ville de Varadero.

Distance = 30 km

brompton-cuba

Histoire de nous dégourdir les jambes, nous avons choisi de nous rendre dans la vieille ville de Varadero. Premier constat, le GPS de mon téléphone intelligent ne fonctionne pas, je vérifie avec les employés de l’hôtel et quelques touristes et on me confirme que le problème ne provient pas de mon appareil (je n’étais pas surpris!).

Par chance les cartes de nos applications fonctionnement bien!

Notre hôtel se situe sur une rue privée à 500 mètres de la route principale, une fois arrivée à la bifurcation on constate que la route principale ne contient pas d’accotement en bitume, mais plutôt en terre.

En face on remarque un chemin menant à une marina, on décide de passer par ce chemin.

Après 1 km, on arrive à un cul-de-sac, mais il existe une petite sortie permettant à nos vélos de s’y insérer, on se retrouve à nouveau devant la même route.

Cette fois-ci pas le choix, on y va!

Nous sommes dans une pente descente, la route est en bon état, on se tient le plus près possible de la route tout en espérant que les conducteurs Cubains seront compréhensif et bon conducteur.

On roule avec vue sur la mer à notre gauche, il fait chaud et notre première voiture nous dépasse….Ouff!

varader-cubadsc07278

Une veille voiture des années 60, le conducteur a pris le temps de changer de voie afin de nous laisser la place.

Second dépassement par un autobus, même chose. Il font tous ça……par chance les Cubains n’ont pas appris à conduire au Québec!

brompton-cuba3

varader-cubadsc07261Pour visiter la vieille ville, nous tournons sur  Premier Avenida , elle nous permettra de traverser la veille ville tranquillement (au rythme des calèches) tout en observant les bars, resto et boutiques. Premier arrêt, bar The Beatles.

varader-cubadsc07289

varader-cubadsc07272

varader-cubadsc07283

Le retour se fera par la même route, mais contrairement à notre premier itinéraire qui était un peu plus dégager (les chauffeurs nous voyaient de loin), celui-ci nous laissera un peu moins de manoeuvres (peu de dégagement sur le côté).

Malgré cette crainte on ne peut que constater que les Cubains sont habitués au cyclotourisme à Varadero et font attention à nous, en aucun moment nous nous sommes sentis en danger durant notre parcours.

Cette courtoisie des conducteurs cubains est vraiment rassurante pour les prochains jours!

Second circuit

Hôtel Mercure Playa De Oro Santa-Marta, Vega, Cárdenas.

Distance = 55 km

Objectif: Visiter l’endroit où vie les Cubains.

La première section consiste de partir de notre hôtel jusqu’au pont de Varadero.

Arrivé au pont on ignore si on doit circuler dans la rue ou par le passage piéton. Dans le doute, nous avons décidé de circuler par la section la plus sécuritaire.

La section piétonnière du pont est recouverte de grillage rouillé, on voit à travers par le grillage, mais aussi par les immenses trous causés par la rouille.

Les trous sont tellement immenses que le tiers de ma roue s’insère à l’intérieur, de peur d’endommager les pneus nous décidons de porter nos vélos Brompton sur nos épaules.

Une fois traverser, on regarde vers le côté, on aperçoit les Cubains circuler en plein centre du pont avec leurs vélos?

Dès qu’on traverse le pont, on tombe dans un autre monde, celui du cubain.

La ville de Santa Marta, n’est vraiment pas aussi luxueuse que Varadero, c’est ici que la plupart des employés des hôtels demeurent en permanence. On y retrouve, un marché mais aussi des hôtels pas chers.

Pour ceux qui accrochent sur pas chers, faite attention. Il est vrai que ces hôtels ne sont pas chers, mais elles n’ont pas été conçues pour nous, mais pour les Cubains. Le niveau d’hygiène n’est vraiment pas le même que ceux qu’on retrouve à Varadero.

Nous avons utiliser quelques petites ruelles afin de visiter le coeur de cette ville, il est vrai que les façades des maisons sont vraiment désuètes, mais certaines de leurs cours intérieures possèdent de la belle céramique, de beaux meubles et de la verdure, très beau contraste!

Varader-cubaDSC07282.JPG

Après quelques ruelles, nous décidons de continuer vers l’ Avenida 1ra, rue principale de Santa Marta. Les rues sont endommagées par les roues de charrette et les vieux véhicules, ici finit les systèmes antipollution.

D’ailleurs moi et ma fille avons goûté à l’échappement d’une veille autobus cubaine diesel. À l’arrêt nous étions trop près de son tuyau d’échappement (évacuation vers le bas), quand il a démarré il c’est produit un immense nuage de fumée noir et nous y étions….

C’est venu me chercher directement dans le fond de la gorge et les poumons, trop tard le mal était fait, ça nous a pris près de 2 jours pour nous en remettre, je vous le jure ça scie les jambes!

En continuant sur cette avenue on s’approche des champs de cultivateur et des petits villages autour, premier arrêt Guásimas.

Petit village sobre qui ressemble à ceux qu’on retrouve dans les vieux films de Cowboy, ici c’est les charrettes qui transporte les Cubains.

varader-cubadsc07291

varader-cubadsc07293

La route est belle, quelques voitures et moto deux temps nous contournent tout va bien….ça pu… c’est bruyant…mais ça va!

Malgré le fait que nous avons une carte, nous demandons quand même notre chemin, histoire de jaser et de nous rassurer sur notre direction, comme toujours les Cubains sont super serviables.

varader-cubadsc07296

varader-cubadsc07297

Après quelques kilomètres de petite route, on arrive sur la voie de Cristina, ne continuez surtout pas comme nous sur Calzada, cette route est à deux voies et à sens unique. Disons que ça surprend beaucoup quand on se retrouve face à face avec un mastodonte qui clignote c’est haute!

Ma conjointe a eu sa peur de sa vie et pas seulement elle… nous aussi ainsi que les résidants qui ont assisté à cet incident. C’est donc avec beaucoup d’émotion qu’ont a repris la route par Cristina.

Notre avance se fait au rythme des calèches, ce qui nous permet de prendre le temps de bien regarder ce qui se passe autour de nous.

Cette ville fait pensé à Montréal, Hôpital, bureau public, rues tout est en construction, il ne manque que les cônes oranges!

On se fiant sur notre carte, on remarque que la statue de Christophe-Colomb est complètement de l’autre côté de la ville.

On traverse la ville, on remarque que la ville se divise en deux, le vieux et le récent. Comme à Santa Marta, on peut apercevoir de loin que certaine cours sont très bien aménagée, les Ponchera (réparateur de vélo) et les gorgerons (répare les sabots) sont à l’honneur.

varader-cubadsc07301

varader-cubadsc07302

varader-cubadsc07299

varader-cubadsc07300

Nous voici devant la statue de Christophe-Colomb. Il fut considéré comme le premier monument élevé au découvreur du Nouveau Monde.

varader-cubadsc07304

Petit repos d’une heure et on repart vers Varadero. Le retour s’est fait lentement par le boulevard Calzada.

cardenas.jpg

Une fois sorti de la ville ce boulevard nous amène sur l’Autopista (autoroute), 10 km d’autoroute à prendre.

Varader-cubaDSC07307.JPG

On se regarde et on se dit qu’est-ce qu’on fait?

Notre expérience de la veille nous a confirmé qu’on pouvait, aucun problème pour circuler sur l’Autopista en vélo, ils sont habitués!

varader-cubadsc07308

varader-cubadsc07309Dernière étape de notre retour, la traversée du pont-levis (celui du début), cette fois-ci fini les émotions ont passent sur le pont!

varader-cubadsc07311

varader-cubadsc07312

Histoire de bien terminer la journée petite fondue au restaurant La Fondue (restaurant recommandé par mon ami Alain), arriver à destination ma conjointe demande au propriétaire si on peut déposer nos vélos sur la terrasse.

En blague il répondit: Oui à condition que tu me le vend!

Je lui ai répondu: Pas de problème on négociera à la fin du repas.

Tout le long du repas, les personnes qui passait regardaient nos vélos à demi-plié sur la terrasse, les cuisiniers sortaient de la cuisine et entre chaque service notre hôte nous demandait des informations supplémentaires sur le vélo, il était vraiment Accroc!

Quand arriva la facture, il me demanda si j’étais sérieux pour la vente je lui ai dit que oui. Il m’a fait un offre, 3 repas par jour pour la famille pendant une semaine.

Comme nous ignorions dire ce type de chiffre en espagnol je lui écris le prix sur sa facture….ses yeux se sont vraiment agrandit!

Malheureusement il ne pouvait se le permettre et déclina mon offre gentiment et demanda à ma famille une petite démonstration de pliage et dépliage.

Ma fille avait trop bu pour être efficace ce qui m’a bien fait rire, les Cubains comprenaient pas très bien ce qui se passait, mais après quelques essais elle finit par conclure.

J’ai mentionné que ma fille avait bu, ma conjointe aussi, pour cette raison il n’est pas question de retourner à l’hôtel en vélo.

Tant qu’à faire pourquoi pas se payer un taxi, pas n’importe quoi, mesdames désiraient une décapotable rose!

On attendu au moins 20 minutes avant de voir une décapotable elle n’était peut-être pas rose, mais j’ai quand même réussi a convaincre ma conjointe qu’une voiture rouge fonctionnera aussi bien qu’une rose.

varader-cubadsc07313

En résumé, même si la distance est relativement courte, nous avons trouvé cette sortie assez enrichissante avec les Cubains, mais aussi pénible.

Le bruit des camions diesel, autobus diesel,  moto à deux temps, les klaxons ajouter à cela la pollution laissée derrière eux rend ce trajet assez agressant pour les poumons et les oreilles.

Troisième circuit:

Hôtel Mercure Playa De Oro à la Marina Meliá.

Distance = 26 km

Toujours aussi intoxiquer de la journée d’hier je sens mes voies respiratoires qui sont partiellement bloquées, en espérant que ce petit tour en vélo puisse les dégager.

Pour ce trajet on décide de prendre la rue situé tout près de notre hôtel menant vers l’hôtel Stardust (Be’lieve), cette rue est un cul-de-sac, mais on peut apercevoir un sentier de terre qui se dirige vers les hôtels le long de la côte.

Nous empruntons ce sentier et immédiatement à droite on remarque deux dromadaires, des dromadaires à Cuba?

varader-cubadsc07315

On les prend en photo et on continue notre chemin puis on arrive au Delfirano. Cet endroit offre un spectacle de dauphin et l’occasion de nager avec les dauphins, les dromadaires appartiennent au Delfirano, il permet d’attirer le touriste.

Varader-cubaDSC07318.JPG

Varader-cubaDSC07344.JPG

Nous continuons notre chemin direction la Marina, on remarque que plus on avance et plus les hôtels sont haut de gamme et qu’il y’a beaucoup moins de conducteurs sur la route qu’hier.

Varader-cubaDSC07325.JPG

Le moment est agréable, malheureusement la vue sur la mer est cachée par le parc écologique Varahicacos.  Arrivé à la Marina Meliá c’est un tout autre monde, on jurerait que nous étions à Monaco. Les hôtels et les infrastructures sont tous de couleurs blancs, c’est vraiment riche!

varader-cubadsc07320

On passe quelques instants au quai, histoire de voir quitter les touristes vers Cayo Blanco à bord des magnifiques catamarans (forfait extrêmement populaire à Cuba).

Varader-cubaDSC07322.JPG

Varader-cubaDSC07324.JPG

Retour par le même trajet.

Autres circuit:

Nous avions prévu Varadero – Mantzana, en passant par les grottes pour le lendemain, mais malheureusement un vilain rhume accompagner d’une légère « Tourista » c’est déclenché durant la nuit, m’empêchant de m’éloigner de l’hôtel.

C’était donc la fin  des randonnées en vélo Brompton à Cuba, on passera donc à d’autres activités, après tout nous sommes en vacance!

 

Endroits pour échangé votre argent

La monnaie touristique se nomme le C.U.C (pesos convertibles) dont son taux est basé sur la monnaie américaine.

Il existe aussi une seconde monnaie conçue exclusivement pour les Cubains (monnaie nationale).

L’endroit idéal pour réaliser l’échange de votre argent est sans contredit à l’aéroport de Varadero, son taux est identique à celui que vous retrouverez en ville.

Malheureusement entre la période que vous recevez vos bagages et celle du départ de votre navette, il peut s’avérer que le temps vous manque pour procéder à un échange de votre monnaie.

Si le temps vous manque, sachez qu’il est possible de procéder à un échange à votre hôtel. Comme l’hôtel n’est pas une banque et qu’elle le fait pour rendre service aux voyageurs attendez-vous à des frais supplémentaire (varie selon l’hôtel).

Taux à notre hôtel

Pour $20 us, on obtient $17 CUC. Pour $20 cdn on obtient 13,50 CUC.

La troisième solution, est de changer votre argent dans une banque ou une Casas de Cambio (CADECA).

Heures d’ouverture: Banque (9h00 à 15 hrs) et bureau de change (un peu plus tard que les banques).

Varader-cubaDSC07285.JPG

Valeur de l’argent en 2016 (début décembre)

Canadien: $1                           Peso Cubain:   0,75                       Américain: 0,75

Est-ce qu’il est préférable de payer en U.S?

Ma réponse est Oui et Non, oui si vous avez acheter du US dans le passé et que vous avez profité d’un taux avantageux.

 

Carte bancaire

Toutes les cartes dont la maison mère est au Canada seront acceptées comme la Visa de TD, Desjardins ou autres.

Les institutions qui auront des sièges sociaux pourront avoir des difficultés même s’ils sont indiqués elles font parties d’une filiale canadienne. Mastercard, Americaine Express et Capital One seront refusés.

Notez que très peu de commerçants utilisent ce moyen de transaction.

Une autre façon est d’utiliser le guichet automatique. Nous en avons trouvé trois dans la veille ville de Varadero, les conseillers sur place ne nous recommandent pas ce genre de transaction, car elle finit souvent par une frustration des utilisateurs (l’argent ne sort pas, carte reste dans l’appareil, etc)

 

Fuseau horaire

Le même qu’au Québec.

 

Assurances

Il est obligatoire d’avoir une preuve d’assurance avec vous, bien que la carte d’assurance maladie provinciale constitue une preuve, les douaniers ne vous demanderont pas systématiquement une preuve de celle-ci.

Dans le cas contraire, sachez que si vous n’avez pas de preuve, on vous obligera à vous inscrire à une assurance cubaine.

La carte d’assurance provinciale ne couvre pas tout, d’où l’importance de souscrire à une seconde assurance,  faut comprendre que les Cubains sont extrêmement méfiants quand il s’agit des touristes, ils exigent un paiement « Now! ».

Il est donc important d’avoir avec vous un moyen pour payer sur place, une carte de crédit canadienne avec option voyage couvrira c’est frais ou simplement une carte indiquant que vous avez souscrit à une assurance privée.

Ce qu’on doit savoir sur l’hôtel

Il existe plus 61 hôtels dans la zone balnéaire de Varadero et au moment de notre visite il en construisait d’autres.

Mis à part quelques exceptions, la qualité ou le nombre d’étoiles augmentent au fur et à mesure qu’on s’approche de la Marina Meliá, celle située au bout de la zone balnéaire.

Dans notre cas, comme nous étions en vélo nous avons choisi un hôtel au centre de la zone, Mercure playa de Oro.

Premier constat, le vestibule est immense et l’accueil est propre au Cubain, c’est-à-dire accueillant.

varader-cubadsc07274

varader-cubadsc07273

Notre chambre et l’extérieur des bâtiments sont légèrement usés, mais rien qui nous empêchera de passer un bon séjour.

Seul reproche de notre chambre le mécanisme permettant de verrouillé  la porte de notre balcon était endommagée, autant pour le coffre-fort (gratuit) et le contrôleur de climatisation.

Par conséquent on gèle dans la chambre, ma solution a été de fermer le disjoncteur de la ventilation durant la nuit.

Pour le reste on devait attendre le mécano dans la chambre.

Pour la nourriture, rien à dire la majorité de la nourriture était excellente, surtout les grillades servies à la plage.

Ce qui nous a le plus déconcertés ce sont les serveurs qui doivent jeter toute cette nourriture parce que des cons pensent que tout leur est dû.

Pour le pain rôti il vrai qu’il n’a pas de grille-pain sur place, une partie de la réponse se retrouve  sur le site web des douanes cubaines, sûrement que leurs installations dans les chambres ne peuvent supporter autant de courant?

La seconde est que les pièces sont endommagées il est difficile d’obtenir les pièces rapidement, à notre hôtel ils attendent leurs pièces depuis 6 mois.

Pour l’eau chaude, nous n’avons jamais manqué d’eau chaude durant notre séjour, en visitant l’extérieur du complexe, j’ai vu qu’il avait changé pour un nouvel échangeur de chaleur.😘
Étant bien centrés nous pouvions profiter de la magnifique plage pour accéder aux autres hôtels du coin.

Varader-cubaDSC07357.JPG

varader-cubadsc07370

Varader-cubaDSC07372.JPG

Nous avons adoré la configuration de Turquesa Be’lieve, un peu moins d’activités et de resto qu’à notre hôtel, mais le fait qu’il soit en forme de semi-détaché et que le gazon soit présent le rend un peu moins bruyant aux circulations de la nuit.

varader-cubadsc07337

En plus, je tiens à le souligner le portier nommé Lazaro Lopez est un homme extraordinaire et il parle français.

Si vous désirez comme moi séjourner à l’hôtel appeler Lázaro López son téléphone personnel : 668471 et son cell.53290698 et il demeure à la frontière de Varadero dans la ville de Santa Marta. Ne vous inquiétez c’est lui qui a insisté pour que je laisse ces informations personnelles sur mon blog.

La plupart des agences vous recommanderons un hôtel avec un minimum de 4 étoiles et cela sans même vous posez de question sur vos besoins?

Naturellement le prix sera proportionnel avec le nombre d’étoiles, à mon avis tout dépend de vos besoins et du confort que vous désirez.

Pour la nuit nocturne, je vous recommande le centre-ville de Varadero, surtout ne choisissez pas les chambres près de la rue, à moins que vous désiriez fêter toute la nuit!

Pour les plages, les plus agréables et les plus belles sont au centre, plus vous approchez de la Marina Meliá et moins elles sont accessibles et pourtant on parle d’hôtel à 5 étoiles!

Mes trucs:

Même si les consommations sont gratuites ils vous serviront un tout petit verre, parfait pour ceux qui prennent de l’alcool, mais pour ceux qui n’aiment pas constamment déranger ou qui ne désire pas se promener avec une noix de coco toute la semaine?

varader-cubadsc07355

La solution est dans un plus grand récipient, les vendeurs sur la plage vous offriront des « Buck » à bière, elles sont aussi offertes par l’hôtel.

Pour ma part au lieu de payer le gros prix (demande 5 CUC, négociation à 3 CUC) pour ces items, j’utilise ma gourde de vélo.

D’autres utiliseront des tasses isolées qui auront apporté avec eux dans leurs valises.

Lorsque nous avons marché sur la place, nous avons pris le temps de visiter les hôtels autour. Comme nous les touristes portent un bracelet de couleur autour de leurs poignets. Certains possèdent la même couleur que nous, ce qui nous a permis de combiner certains services que notre hôtel n’offrait pas.

 

Précautions pour les chambres

Lors de votre retour à votre chambre, secouer bien vos serviettes, gougounes, etc.. afin d’éviter d’infecter votre chambre et surtout votre lit.

Dans notre cas nous utilisons un vaporisateur avec de la Lavande mixer avec de l’eau.

Malgré ces précautions ils se peut que les puces trouvent un endroit pour se nourrir sur votre corps, la plupart des voyageurs recommanderont du Benadryl en capsule ou un produit naturel comme le Tea Tree (désinfectant puissant), pour réduire la démangeaison.

 

Prises électriques de notre hôtel (240 volts)

À Cuba il est facile de savoir, si les chambres ont été rénovés par le propriétaire on ne fait que regarder les prises électriques. Les vieilles hôtels possèdent des prises électriques comme celle du Québec (prise conventionnelle fonctionnant sur le 120 volts), tandis que les hôtels rénovés ou plus récents sont équipés de prises européennes fonctionnant sur le 240 volts (n’oubliez pas votre adaptateur!)

Pour ceux qui auront besoin seulement de recharger votre téléphone, sachez que votre module de recharge n’est pas affecté par la tension d’entrée.

img_20161231_081400524

 

 

La playa (plage)

La réservation se fait par des gestes simplistes tels que laissés votre serviette de plage sur une chaise. En général les personnes responsables des chaises sur la plage débutent leurs quart vers 7 h00 am, c’est à ce moment qu’on peut « réserver » vos chaises ainsi qu’un parasol.

Soyez avisé que cette technique n’est pas efficace pour une réservation de 4 heures, mais seulement pour prendre le temps de déjeuner au buffet et revenir par la suite.

Comme cette règle n’est pas respectée par tous, je vous recommande d’apporter avec vous une veille serviette de plage qui servira seulement pour votre réservation (au cas où elle disparaît!).

Pour ceux qui préfèrent de longues plages je vous recommande le centre de Varadero, le sable est blanc et ne contient pas de « puces de sable ».

Malheureusement il a compromis à faire, comme le fond marin est bas, les vagues insères toujours une partie de sable rendant l’eau un peu brouillée.

Varader-cubaDSC07367.JPG

En visitant les plages du centre-ville de Varadero nous avons pu constater que ce problème n’était pas présent, l’eau est incroyablement cristalline.

Sur les plages vous constaterez rapidement que vente itinérante est très présente. Seules les plages comme la nôtre possèdent un service de sécurité permettant de les tenirs à distance.

Comme quoi qu’on ne peut tout avoir!

 

Salaire à Cuba

Population sans éducation: 10 CUC par mois

Animateur dans les hôtels: 25 CUC par mois

Médecin et professionnel: 45 à 50 CUC mois

Salaire moyen: 30 CUC par mois

 

 

Casa particular

La casa particular est l’équivalent d’un Airbnb à cuba, hébergement intéressant pour ceux qui désire la liberté et s’approcher de la vie cubaine.

Pour plus d’info: casaparticular.org

 

 

Internet

À Cuba il existe seulement une compagnie qui offre l’internet, pour y accéder vous devrez obtenir une carte d’accès (hôtel ou l’aéroport). Cette carte vous permettra d’accéder à tous les points internets offrant le wifi.

Exemple des coûts internet: Pour une heure d’utilisation (non-continue) = 2 C.U.C

Pour la vitesse, comme diraient les guides de la place à Cuba tu as deux vitesses possibles lent et extra-lent!

 

 

Troc

Oui, il facile d’échanger avec les Cubains, cependant faut comprendre ceux de Varadero en on vue d’autres.

Premièrement, les Cubains de Varadero font partie des personnes aisées de Cuba, comparativement à ceux vivant en périphérie.

Durant notre semaine ma conjointe et ma fille voulaient faire les boutiques, fidèle à mes habitudes je m’ai suis assis sur banc de parc là où je pouvais observer le maximum de marchant.

varader-cubadsc07287

Première personne, un québécois avec un sac contenant 6 tubes de dentifrice. Le québécois en question a fait le tour des kiosques afin de vendre ces tubes.

La plupart ont refusé, car il ne demandait pas de faire du troc, mais voulait vendre des tubes de dentifrice.

Après 20 minutes de négociation figurez-vous qu’il a tout vendu?

5 tubes large à 3 CUC chacun.

Ce québécois nous a bien fait rire, la marge de profit sur un à dentifirice à  est à mon avis pas très grande.

En suivant ce gigolo de la vente rapide, j’ai pu remarquer que les vendeurs étaient très friands des marques commerciales comme: Adidas, Nike, Under Armour.

Comme ma fille revient la semaine prochaine avec ses amies, je lui ai demandé de faire une négociation inversée.

varader-cubadsc07332Elle a trouvé ce qu’elle désirait (sac en cuir), et à demander au commerçant ce qu’il désirait en échange.

Un outil pour percer le cuir et une brosse à dents. Coût de la transaction environ 6CUC.

Même chose pour la seconde boutique, dans ce cas-ci il nous a demandé 1 vêtement pour sa fille de 10 ans et la même chose pour sa seconde de fille de 5 ans.

Voilà pour les commerçants de Varadero, c’est tout autre chose pour les villageois autour, ils n’ont rien à échanger, pour ceux-ci donner vous procurera une plus grande satisfaction!

 

Soins médicaux

Vous serez content d’apprendre qu’il existe une clinique complète dans la veille ville de Varadero.

img_20161226_150906707

En discutant avec une veille dame et son fils qui venaient trois fois par année, ils m’expliquaient qu’on pouvait réaliser de grande économie avez le dentiste.

300 CUC pour des dentiers

50 CUC pour un nettoyage

80 CUC pour deux réparations

De mon côté grâce à un vilain rhume j’ai fait l’essai du système.

Un produit pour ouvrir mes voies respiratoires et de la vitamine C = 28 CUC

Mucosolvan Ambrosio (Colombie)

Cebiòn (Merk) vitamines C

 

 

Taxi

On trouve trois modèles de taxi à Varadero, le premier est de couleur jaune avec quadrillage noir sur le côté semblable à ceux qu’on retrouve à New-York. Ces modèles (Peugeot, Kia, etc.) sont plus récents et sont recommandés pour de grandes distances.

Pour les nostalgiques vous pourrez choisir un modèle des années 60 (voiture reconstruite), beaucoup moins fiables mécaniquement, mais parfait pour de petites distances à l’intérieure de Varadero.

Le troisième modèle sont les « Hot wheel ».

Et le dernier, si vous aimez l’aventure, le coco taxi. Il peut contenir un maximum de trois personnes, les conducteurs aiment bien roulé à la vitesse maximum que peuvent fournir leurs moteurs.

img_20161226_143654847_hdr

Le tarif est simple à Varadero 1 km = 1 CUC, si vous comptez environ 50 clients par jour vous comprendrez que ces chauffeurs ne font pas partie des pauvres de Cuba, ce qui fait que la négociation est difficile, le troc est à mon avis le plus simple.

Pour vous repérez, regarder au centre de la route vous verrez une pancarte indicatrice ronde de couleur bleue avec un nombre à l’intérieur, ce nombre indique le kilométrage à partir du pont de Varadero.

 

Autobus et autres

L’autobus est le moyen le plus populaire pour circuler à Varadero.

Le premier et le plus luxueux est l’autocar touristique (identique à ceux qu’on en au Québec), celui qui servira au touriste de faire la liaison entre l’aéroport et votre hôtel.

Un peu plus petit mais aussi moderne est celui pour les excursions.

Pour se rendre un peu partout à Varadero, il existe deux compagnies (l’une d’elles possède un pont ouvert) qui offriront le service pour 5 C.U.C pour toute la journée (arrêt du service 20 hrs). Dans ce cas-ci, certains Cubains (les plus riches) pourront utiliser ce type de transport avec vous.

varader-cubadsc07286

Le matin tôt ou à l’extérieur de Varadero vous verrez les autobus rouge et blanc conçus pour le transport des Cubains. C’est modèles sont un peu plus vieux et extrêmement polluant, ils sont d’ailleurs toujours ultra-occupés.

varader-cubadsc07308

Un autre moyen est l’utilisation des camions commerciaux, ce type de transport se retrouve surtout pour transporter les travailleurs tôt le matin et tard le soir.

varader-cubadsc07284

Varader-cubaDSC07328.JPG

La charette qui peut contenir jusqu’à 6 personnes est très populaire.

varader-cubadsc07290

Autobus permettant la navette entre les villes

Viazul.com  tél: 53 45 614 886

Ex: 7US pour Varadero-Havane

 

 

Restaurants à la carte ou buffet!

Histoire de diversifier les repas, la majorité des hôtels vous offriront des repas de soirée à la carte ou au buffet.

Le nombre de repas à la carte variera en fonction du prix de votre hôtel et du nombre d’étoiles. Lorsque vous choisissez le repas à la carte, réservez d’avance et informez-vous sur la tenue vestimentaire de l’hôtel.

Comme les restaurants de Varadero nous offrent d’excellentes langoustines, pizzas aux crevettes ou du porc effiloché, nous avons décidé de découvrir les restaurants de Varadero sur l’heure du dîner et profiter des repas de l’hôtel pour le déjeuner et le souper.

Plusieurs restaurants offriront « Apporter votre vin », ce qui vous permettra d’économiser.

Truc

Si vous n’aimez pas les vins espagnols, profitez de la boutique hors taxe à l’aéroport pour vous faire une réserve des vins que vous aimez.

Soyez attentif, certains restaurants incluent le service dans leurs factures.

 

 

Les pourboires

En général le pesos convertible représente cinq fois ce qu’on laisserait à un serveur du Québec. Dans la plupart des cas, on offrira 1 pesos comme pourboire, dans d’autres tout dépendra du service reçu ainsi que de votre budget général.

Surtout ne donner pas de monnaie canadienne ni américaine, c’est compliqué pour eux de le transférer en monnaie cubaine.

 

Produits cadeaux

Certains préféreront laissé un cadeau plutôt que de l’argent, faut comprendre que les employés dans un hôtel font partie des emploies les mieux rémunérés de Cuba, offrir un savon Ivory n’est pas dès plus apprécier.

L’argent reste le cadeau le plus apprécié, mais si vous désirez remplir votre valise et faire des cadeaux, les serviettes sanitaires, la crème à rasés, gommes, déodorants, vernis à ongles, brosse à dents, dentifrice, vêtements d’enfants, pince à cheveux, sous vêtements, etc…

 

Langue: Espagnol, anglais et à l’occasion un ou deux employés de l’hôtel parle français.

 

Ambassade canadienne: Ville  Havane, il existe une ambassade à Varadero.

 

Consulat Cubain à Montréal:  Information touristique

 

Taxe de départ

Lorsque vous quittez Cuba, vous devez acquitter une taxe de départ de 25 CUC. Cette taxe peut avoir été incluse dans le prix de votre billet d’avion.

 

Produits intéressants

Rhum, cigares, miel, vanille en gousse.

 

Location de voiture

Compagnie autocarcuba, en haute saison il manque de voiture il est préférable de réserver d’avance ou de passer par l’internet.

Nous voulions louer une voiture pour nous rendre dans la ville de Havane, mais comme  c’est les vacances les Cubains qui viennent visiter leurs familles ont tous pris les voitures, aucune ne sera libre avant le 5 janvier.

Comme alternative nous avons opté pour la location d’un taxi (130 CUC pour la journée).

Encore là, tous étaient occupés.

 

Ma carte:

Pour d’information sur nos autres sorties en vélo Brompton: Nos destinations en vélo Brompton

Facebook: Vélo brompton québec

Site web: www.depannezvous.com section plein air

Youtube: Liste de lecture Vélo Brompton

 

#bromptonvélo #vélo Brompton Cuba #cyclotourisme en Brompton#VéloBrompton #vélo-camping #cyclotourisme #bromptonbicycle#Bromptonquébec #choisirunvélobrompton

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s